PAROLES D'ARTISTES

"Un artiste, le confinement, une question."  

Depuis son pays natal (U.K), la sculptrice et dessinatrice, India Leire nous parle du confinement.

Drifter, 2020, terre blanche, 78 x 35 x 12 cm

 

INTERVIEW DE INDIA LEIRE - 05/2020

 

« La veille du confinement, j'ai pris, ce qui était à l'époque, la décision difficile de rentrer en Angleterre sans savoir quand je pourrais retourner à Paris. Cela m'a fait tomber dans une forme de désespoir. Loin de mon atelier, je me sentais perdue. J'ai commencé à dessiner d'une manière presque obsessionnelle, folle, n’importe quoi pour me distraire de ce qui était perdu. J'ai créé un atlas de feuilles, 74 dessins d’observation d'un herbier que j'avais compilé avant le confinement. Chaque pièce me soulageait. 

 

J'ai alors commencé à collectionner les sentiments de peur, de colère et d'espoir des gens de mon entourage. Je les ai rassemblés avec les dessins pour construire un témoignage anthropologique de notre temps confiné.

 

Être enfermée si loin de mon quotidien m'a permis de respirer. Les gens qui soutiennent ma pratique ont commencé à tendre la main -deux expositions en ligne, mon collectionneur, un commissaire d’exposition-, chacun m’offrant l’opportunité de créer. Mon chagrin est passé et a été remplacé par l'espoir, avec la sensation d'être connectée grâce à chacune de ces petites attentions. 

 

J'ai créé un atelier où je suis, au Royaume-Uni, et j'ai trouvé de vieux sacs d'argile. Sans aucun espoir de pouvoir cuire mes sculptures, j’ai pu expérimenter sans pression. J'ai créé, réfléchi, détruit et recommencé. Je les recréerai à mon retour.

 

Une fois guérie, j'ai commencé à m'inquiéter pour ceux qui étaient seuls, ceux que j'avais laissé derrière. J'ai donc créé avec mon ami et artiste, Rohman Benidris, « The 22 Metre Dialogue », un débat transdisciplinaire entre créatifs. Je savais que les artistes autour de moi avaient du mal à se concentrer et à produire, alors nous avons essayé de leur donner une raison. Nous avons envoyé à chacun, des dessins, des sculptures et des photos dans l'espoir de nous inspirer et de créer une forme de dialogue à travers nos pratiques artistiques.»

« Paroles d’artistes », India Leire, propos recueillis par Mariska Hammoudi.

Le confinement a-t-il eu un impact que votre art au quotidien?
Version françaiseIndia LEIRE
00:00 / 02:19
Version anglaiseIndia LEIRE
00:00 / 01:59

Ecoutez l'intégralité de l'interview 

CONTACT
 

Visites d'ateliers sur rendez-vous

mariska@galeriemariskahammoudi.com

Tel. +33 (0) 6 64 69 26 68

  • White Facebook Icon
  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc LinkedIn Icône
  • White Instagram Icon