PAROLES D'ARTISTES

"Un artiste, le confinement, une question."  

 

Charlotte Salvanès, peintre, nous parle du confinement.

 

INTERVIEW DE CHARLOTTE SALVANÈS

 

« J'ai toujours dû lutter pour que la peinture reste une priorité. Me démener pour m'organiser mais aussi résister à la tentation de la sacrifier sur l'autel familial.  

 

Mais depuis le début du confinement, mes enfants déscolarisés et mes cours devant s'adapter au format numérique, j'ai dû assumer deux fois plus de travail en deux fois moins de temps. Je n'ai donc pas peint depuis le 13 mars.

 

J'ai été submergée de manque et d'angoisse de devoir mettre la peinture en attente y projetant un symbole très fort d'échec. Mais cette profonde frustration m'a secouée. Je n'y succomberai pas. Je peins depuis deux ans une série de pénélopes, des femmes qui attendent sans être passives pour autant.

 

Cela me fait penser à la grossesse, à cette impatience de découvrir son enfant mais à ces neuf mois d'attente nécessaires qui préparent la rencontre.

 

Ce que je vis aujourd'hui c'est un peu cela, une attente féconde, l'immense joie de retrouvailles prochaines, l'acceptation que je ne contrôle en rien les aléas de la vie. J'en suis là. »

« Paroles d’artistes », Charlotte Salvanès, propos recueillis par Mariska Hammoudi.

 «Le confinement a-t-il eu un impact sur votre art au quotidien?»

Galerie Mariska hammoudi © Tous droits réservés