L'univers des ateliers et les échanges réguliers avec les artistes, principalement issus de l'école des Beaux-arts de Paris, conduiront Mariska Hammoudi à transformer son appartement en espace d'exposition de 2011 à 2013.

 

L'année suivante, elle investit provisoirement une galerie dans le quartier de Beaubourg (Galerie éphémère # I), puis elle s’oriente vers des espaces d’expositions temporaires (#II, III, IV), et s'inscrit dans le format de la galerie nomade.

GALERIE ÉPHÉMÈRE #1

Rue du Cloître Saint-Merri,  Paris. 

TUDI DELIGNE, "la chair du vide"