AC L.jpg

 

ANNE-CÉCILE LOPEZ est une artiste mosaïste.

Née en 1982, elle vit et travaille à Paris.

C'est en Italie à la Scuola Mosaicisti del Friuli de Spilimbergo dans la région du Frioul qu'elle se forme à ses techniques pendant trois ans. Diplômée en 2008, elle participe à la restauration de monuments historiques tels que les grands magasins du Printemps boulevard Haussmann, le tombeau de Napoléon aux Invalides et la Nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette près d'Arras.

Depuis 2010 elle mène en parallèle l'enseignement de la mosaïque au sein de Paris-Ateliers (Atelier de mosaïque romaine et contemporaine) et son travail de création.
En mai 2016, elle est curatrice de l'exposition "Mosaïque Contemporaine, 14 artistes fragmentent la matière" à l'Orangerie du Sénat à Paris.

 

"Mon travail se veut à la croisée d'une étude sur l'Homme, ses origines et ses implantations civilisationnelles et l'étude des sols, des traces et des trames géologiques.

Les media de la pierre et de la mosaïque me permettent de soulever des problématiques liées à notre rapport à la Terre/terre et à l'exploitation de ses ressources. Ils me servent aussi à dresser des cartographies de nos identités.

Je cherche à montrer en parallèle, et par un travail du morcellement extrêmement petit les différents processus de transformation d'un territoire et d'un individu ; ses évolutions, ses points de rupture, ses tensions, son instabilité et son imperfectibilité.

Les surfaces rugueuses, en relief, parfois tranchantes de mes mosaïques confèrent à mon travail un aspect sensuel, concret.
L'emploi de la pierre de lave, du travertin, du mica-schiste, des pâtes de verre et des marbres venus d'endroits géographiquement éloignés, alliés aux mortiers colorés, créent des rythmes en rupture mais dont l'unité plastique est manifeste .
Chacune de mes mosaïques se fait sur un temps long, sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois.
Sans aucun dessin préparatoire, ce sont les matériaux que je choisis d'associer à un moment donné qui confèrent à son travail cette grande liberté ordonnée."

 

Sols et Territoires

A travers le travail proposé de et avec les pierres, de diverses provenances et toutes ramassées par moi-même, je propose de réfléchir à la problématique du territoire et du sol.

Qu'entend-t-on par territoire, qu'est-ce qui le définit, qui le définit et pour combien de temps ?
Le territoire est-il une construction culturelle ?

Et le sol, les sols, quant à eux, savons-nous de quoi sont-ils fais? Le sol est vivant, son développement est intrinsèquement autonome alors que le territoire ne se définit-il que par l'altérité ?