Pénélope n°5 (provisoire), 92x76 cm - copie.jpg

 

Charlotte Salvaneix

Née en 1984. Vit et travaille à Ivy-sur-Seine.

Diplômée de l'école Beaux-Arts de Paris, 2009.

Charlotte Salvanès présente avec Penelope Lying (Le mensonge de Pénélope) des figures de femmes à l’aiguille, choisies dans l’histoire de l’art et qui servent de modèles à ces tableaux. L’artiste a par ailleurs eu recours à la technique de la marbrure à la cuve. Ce procédé en principe sériel qui consiste à tremper la toile peinte dans une cuve d’eau pour produire des motifs marbrés, est utilisé ici pour créer des exemplaires uniques.

«Cette série, écrit l’artiste, par le nombre de ses panneaux de formats identiques, se veut également une allégorie des tâches domestiques répétitives qui ne s’achèvent jamais, le travail quotidien et invisible non récompensé ni rémunéré, titanesque à l’échelle d’une vie. Tel le tissage de Pénélope qui recrée ce qu’il détruit et détruit ce qu’il a récrée. Il s’agit donc plus profondément pour moi d’une représentation conceptuelle de ma démarche picturale. En défaisant la nuit ce qu’elle a fait le jour Pénélope raconte son travail comme « praxis », une pratique sans aboutissement mais dont le temps passé à l’ouvrage donne lui seul son sens. Une pratique non productive, condition absolue de la réalisation de soi. Le tissage de Pénélope naît pourtant d’un mensonge. En simulant une réalisation qui tend vers l’aboutissement elle parvient à sauvegarder sa liberté de faire...»